Introduction

Archive des webémissions: Recommandations des organisations de personnes handicapées sur la COVID-19

Cette semaine: Plus de trente organisations de personnes en situation de handicap émettent des recommandations aux gouvernements fédéral et provinciaux pour assurer un traitement équitable des personnes handicapées pendant la pandémie de COVID-19.

Archive des webémissions: Recommandations des organisations de personnes handicapées sur la COVID-19

Pendant la pandémie COVID-19, nous ne présentons pas notre webémission en raison de problèmes techniques causés par une utilisation intensive d’Internet.  Pourtant, nous offrons le texte en forme de bulletin pour diffuser les informations au point sur l’effet du suicide assisté, l’euthanasie et d’autres pratiques de fin de vie sur la communauté des personnes en situation de handicap.

RECOMMANDATIONS DES ORGANISATIONS DE PERSONNES HANDICAPÉES SUR LA COVID-19 

  • Une déclaration a été publiée le 24 mars par 33 organisations de personnes handicapées, dont le Conseil des Canadiens avec déficiences et l’Association canadienne pour l’intégration communautaire, recommandant des mesures pour soutenir les personnes en situation de handicap pendant la pandémie de la COVID-19. L’énoncé tient pour acquis que « les directives de triage entraîneront le refus des soins aux personnes avec déficiences », et demande au gouvernement fédéral de « publier une déclaration explicite sur les valeurs nationales affirmant l’égalité des droits des personnes en situation du handicap aux traitements médicaux disponibles ».
  • En même temps des militants des droits des personnes en situation de handicap aux États-Unis ont porté plainte à cause des plans dans quatre états qui violent les lois interdisant la discrimination fondée sur le handicap. Les différences sont notables.
    • Au Canada, le triage discriminatoire est accepté comme acquis; aux États-Unis, il est contesté comme une violation des droits civils et des lois anti-discrimination.
    • Au Canada, les militants demandent une « déclaration de valeurs nationales affirmant l’égalité des droits des personnes handicapées aux soins médicaux disponibles ». Aux États-Unis, des militants exhortent le Congrès à « garantir les droits des personnes handicapées et des aînés à ne pas subir de discrimination ».
  • La déclaration des militants canadiens se lit en partie: « Il est impératif que le gouvernement du Canada s’occupe de toute urgence des vulnérabilités uniques des personnes avec déficiences et de leurs familles pendant la crise de la COVID-19. Les personnes en situation de handicap représentent 22% de la population canadienne. Beaucoup sont en danger extrême et ont besoin d’un soutien supplémentaire pour assurer leur santé et leur sécurité en ce moment.
  • « Certaines personnes en situation de handicap sont vulnérables à la COVID-19 en raison de la nature de leur limitations et des problèmes de santé connexes. De nombreuses autres personnes sont en danger en raison des mesures mises en place en réponse à la COVID-19 qui obligent les personnes avec déficiences et leurs familles à se distancier de leurs communautés et de leurs systèmes de soutien et à investir des fonds à l’avance pour les fournitures nécessaires au maintien du bien-être pendant une période prolongée d’isolement.
  • « Si le système de soins de santé du Canada devient surchargé par la COVID-19, la plupart des directives de triage entraîneront le refus des soins aux personnes avec déficiences; exclues des soins uniquement en raison de leur incapacité. Ce fut le cas lors des pandémies de SRAS et de H1N1 et nous n’avons aucune raison de croire que les directives ont changé. Les Canadiens handicapés peuvent se voir refuser des respirateurs ou des services de survie en période de crise parce qu’ils ont une déficience. Cette politique discriminatoire est très préoccupante.
  • « Le stress familial et le soutien réduit du personnel s’avèrent déjà être un défi, car les écoles, les garderies et les activités récréatives ferment et les enfants et les adultes handicapés doivent rester à la maison et dépendre de la famille ou du personnel. Alors que les modes de vie changent pour favoriser la distanciation sociale, les personnes avec déficiences ont besoin d’aide pour trouver des approches alternatives pour maintenir leur indépendance, leur santé et leur sécurité au quotidien. Pour certains, ce changement est non seulement difficile à gérer, mais impossible à négocier seul.
  • « En effet, les membres de la famille doivent intensifier leurs efforts et s’éloigner d’autres priorités et sources de revenus pour combler les lacunes en matière de soutien aux proches avec déficiences. Ils absorbent personnellement et par nécessité les coûts de la COVID-19; et ils sont terrifiés par ce qui se produira s’ils s’infectent eux-mêmes et doivent se mettre en quarantaine. Les personnes handicapées et leurs familles ont besoin d’un soutien financier immédiat.
  • « Les personnes vivant en groupe ont également des besoins changeants qui doivent maintenant être largement satisfaits à l’intérieur de leur résidence, à la volée, et avec très peu de conseils ou de ressources de la part des agences de santé publique ou des gouvernements. Nous savons qu’il y a maintenant des pénuries de personnel en raison de cette concentration des besoins et que le personnel s’auto-isole pour sa propre protection. De plus, le personnel peut être inquiet de tomber malade ou d’être un vecteur de transmission de la COVID-19 à l’intérieur et à l’extérieur du lieu de travail.
  • « Le Canada doit relever le défi lancé par le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées, pour assurer la continuité des soins, l’aide financière et l’assurance que la survie des personnes handicapées est une priorité
  • « Nous recommandons donc au gouvernement canadien de :
    • « Publier une déclaration de valeurs nationales explicite affirmant l’égalité des droits des personnes handicapées aux soins médicaux disponibles, y compris en cas de triage pandémique, et plus largement, réaffirmant l’engagement du Canada à l’égard des droits des personnes handicapées à l’égalité et à l’inclusion, tels qu’ils sont inscrits dans la Charte, les lois fédérales, provinciales, et territoriales sur les droits de la personne et les obligations internationales du Canada en vertu de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées.
    • « Veiller à ce que toutes les annonces faites par le premier ministre et l’agence de santé publique soient entièrement accessibles et en langage clair, et que tous les réseaux diffusant publiquement ces annonces soient mandatés pour saisir ces fonctionnalités d’accessibilité.
    • « Publier des lignes directrices pour les prestataires de services et les personnes handicapées qui doivent continuer à interagir avec les prestataires de services, pour assurer la sécurité de tous et assurer la continuité du soutien nécessaire. Fournir des équipements de protection tels que des gants et des masques et donner la priorité au dépistage du personnel de soutien et des soignants personnels dans les maisons privées et les centres de soins. Encouragez les provinces et les territoires à reconnaître les soignants et le personnel de soutien aux personnes avec déficiences comme des fournisseurs de services essentiels.
    • « Mettre en place un groupe de travail citoyen y compris des personnes en situation de handicap, des membres de leurs familles et des organisations de la société civile concernées pour suivre l’évolution des besoins et donner des conseils sur les stratégies de remédiation en temps réel, à mesure que les effets négatifs des politiques affectant la fourniture de soins et de soutien essentiels liés au handicap deviennent apparents. À long terme, à la suite de la pandémie de la COVID-19, ce groupe pourrait contribuer à l’élaboration d’un plan fédéral d’intervention d’urgence pour les pandémies et d’autres situations d’urgence à l’échelle nationale.
    • « Protéger les revenus des personnes handicapées et de leurs familles. Soutenir les entreprises qui ont embauché des personnes handicapées en leur offrant une formation sur la meilleure façon de fournir des logements et des mesures de travail à domicile accessibles à leurs employés. Étendre les prestations de l’aidant naturel à ceux qui se lancent dans un rôle d’aidant en raison d’une maladie ou de l’isolement de la COVID-19.
    • « Établir des liens avec des communautés autochtones à travers le Canada pour évaluer l’état actuel de leurs opérations et identifier les besoins critiques en matière de santé et d’invalidité de leurs membres ayant une incapacité et la meilleure façon de répondre à ces besoins. Mettre en œuvre un plan de communication complet pour garantir que les communautés autochtones et leurs membres reçoivent des informations en temps opportun et de manière accessible.
    • « Transférer aux provinces et aux territoires des fonds destinés aux besoins de santé et de soutien des personnes handicapées. Travailler avec les provinces et les territoires pour encourager des approches réfléchies de l’inclusion des personnes handicapées dans tout le pays.
  • « Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive de tout ce qui peut ou devrait être fait pour soutenir les personnes handicapées au Canada pendant la pandémie de la COVID-19. Il est destiné à être utilisé comme point de départ sur lequel les gouvernements pourront s’appuyer en collaboration avec les personnes handicapées à mesure que la riposte à la pandémie se déroule et que de nouveaux besoins deviennent apparents. »
  • La déclaration est présentée par:
    • Abilities Centre
    • Active Living Alliance for Canadians with a Disability
    • Alliance for Equality of Blind Canadians
    • ARCH Disability Law Centre
    • Barrier free Canada – Canada sans barrière
    • British Columbia Aboriginal Network on Disability Society
    • Canadian Association for Community Living
    • Canadian Association of the Deaf-Association des Sourds du Canada
    • Canadian Autism Spectrum Disorder Alliance
    • Canadian Council of the Blind
    • Canadian Council Rehabilitation Work
    • Canadian Disability Participation Project
    • Canadian Hard of Hearing Association
    • CNIB Foundation
    • Communication Disabilities Access Canada
    • Council of Canadians with Disabilities
    • DisAbled Women’s Network of Canada / Réseau d’Action des Femmes Handicapées du Canada (DAWN-RAFH Canada)
    • Empower, The Disability Resource Centre
    • Every Canadian Counts Coalition
    • Family Support Institute of BC
    • Independent Living Canada
    • Independent Living Nova Scotia
    • L’Arche Canada
    • March of Dimes Canada
    • Muscular Dystrophy Canada
    • National Network of Mental Health
    • People First of Canada
    • Pooran Law
    • Quebec Accessible
    • Realize
    • Rick Hansen Foundation
    • Spinal Cord Injury BC
    • Spinal Cord Injury Canada
  • La déclaration ajoute trois mesures « extrêmement bénéfiques » que le gouvernement fédéral devrait prendre, ainsi que dix façons dont le gouvernement national devrait «assumer un rôle de leadership» pour s’assurer que les provinces et les territoires fournissent les services, le soutien et les communications nécessaires aux personnes handicapées.
  • Il convient également de noter qu’au 2 avril, nous n’avons pas pu trouver une version de cette déclaration en français. Nous l’avons mis à la disposition de nos lecteurs francophones, mais comme d’habitude notre traduction n’est pas de qualité professionnelle.