Introduction

Archive des webémissions: Un entrevue avec Kevin Fitzpatrick

Cette semaine, nous interviewons un défenseur des droits des personnes handicapées du Royaume-Uni.

Archive des webémissions: Un entrevue avec Kevin Fitzpatrick

Dans cet épisode de l’Euthanasie et l’incapacité, Amy Hasbrouck et Christian Debray discutent:

  • Un entrevue avec Kevin Fitzpatrick
  • Nouvelles en bref
    • La semaine de prévention du suicide Québécoise approche.
    • Les suicide pour manque de services
    • Commémoration de la Shoah

Veuillez noter que ceci n’est qu’un script et notre webémission inclut des commentaires additionnels.

ENTREVUE AVEC KEVIN FITZPATRICK

  • Kevin Fitzpatrick, Ordre de l’empire Britannique, est le directeur de Euthanasia Prevention Coalition, international, et titulaire d’un doctorat en philosophie.
  • Il a 40 années de l’expérience directe avec une incapacité et sur les questions touchant les personnes en situation de handicap.
  • Il dirige avec Not Dead Yet UK la résistance au projet de loi Falconner qui permettrait l’euthanasie et le suicide assisté en Angleterre.
  • Kevin a travaillé avec les gouvernements britannique et gallois sur ​​l’élaboration des plans de services d’adoption nationale. Il est également membre du conseil d’administration de la Welsh Ambulance Services, un membre du conseil de Consumer Focus, Wales, et Directeur de Inclusion 21 Ltd.
  • Fitzpatrick est un ancien professeur à l’Université de Swansea, il a dirigé une équipe de recherche à l’Université de Cardiff, et il est un associé de l’Institut gallois de la santé et des soins sociaux à l’Université de Glamorgan.
  • Il fut le premier Commissaire aux droits des personnes handicapées du pays de Galles, où il a servi entre l’année 2000 et 2007. Il a reçu l’OBE pour les services aux personnes handicapées au Pays de Galles en 2011.
  • Il habitent quelque part entre la France, le pays de galles et l’Ireland, mais il est toujours un partisan enthousiaste de Manchester United. Bienvenue à Kevin Fitzpatrick.
  • Est-ce que nous pouvons vous tutoyer?
  • Peux-tu nous dire un peu de toi-même; de ton histoire, de tes affiliations, de tes activités?
  • Racontes-nous comment tu es arrivé à l’opposition au suicide assisté et à l’euthanasie.
  • Parles-nous un peu de NDY-UK, son histoire et son évolution.
  • Peux-tu décrire un peu les mesures d’austérité du gouvernement Cameron, et comment ont-ils mené au projet de loi Falconer?
  • Parles-nous un peu du projet de loi Falconer, son progrès dans le parlement et la réponse de NDY-UK.
  • Peux-tu décrire un peu les initiatives en France pour la « sédation palliative » ou « l’euthanasie Passive »
  • Veux-tu nous parler un peu du « Euthanasia Prevention Coalition International »
  • As-tu des idées sur comment nous pouvons mieux communiquer et augmenter la participation des personnes en situation du handicap dans notre mouvement?
  • As-tu d’autres commentaires ou idées pour contribuer à notre discussion?

NOUVELLES EN BREF

  • La semaine de prévention du suicide Québécoise approche
    • Du 1-7 février c’est la semaine de prévention du suicide au Québec.
    • C’est important de se rappeler qu’un des indices de risque pour le suicide est la perte d’une capacité ou le diagnostique d’une maladie grave.
    • Notre message : Pourquoi est-ce que les personnes non-handicapée qui expriment un désir de mourir reçoivent des interventions de prévention du suicide, pourtant, les personnes en situation de handicap qui disent la même chose reçoivent de l’aide au suicide?
  • D’autres suicides pour manque de services
    • Ce mois-ci nous avons entendu que deux personnes en situation de handicap se sont suicidé parce qu’elles n’avaient pas reçues des services de santé mentales.
    • Le journal de Montréal du 13 janvier à signalé un rapport du coroner qui a déclaré qu’un manque de traitement a causé le suicide de Diane Coté il y a deux ans. D’après le rapport, la SAAQ a refusé de payer de la psychothérapie pour Mme Coté, qui souffrait de douleur chronique et de stresse poste traumatique suite à une accident de voiture en 2001.
    • Dans un cas similaire, un coroner en Angleterre a déterminé que le suicide de Deborah Milliken, une femme atteinte de sclérose en plaques, était relié directement au refus de traitement par un hôpital local. Mme Milliken est allé à l’hôpital, accompagnée par deux amies, disant qu’elle voulait se suicider, et qu’elle avait un plan pour le faire.  Mais un travailleur en santé mentale lui a dit qu’il n’y avait pas de possibilité de l’accommoder à l’hôpital, et elle a été renvoyé chez elle. Deux jours plus tard elle s’est suicidé.
  • Commémoration de la Shoah
    • Cette semaine on a commémoré le Soixante-dixième anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz, et de le holocauste tout entier.
    • Dans leur programme, les Nazis voulaient éliminer les éléments « indésirable » de la race humaine. D’après eux, ça incluait les juifs, les Romanichelles, les gaies, et les personnes avec déficiences physiques et mentales.
    • Le programme pour l’élimination des personnes en situation de handicap s’appelait T-4, pour l’adresse du siège sociale.
    • Dans ce contexte, c’est bouleversant qu’il y a autant de pays qui sont en train d’instaurer des programmes d’euthanasie ou les personnes en situation de handicap sont admissibles.