Introduction

Archive des webémissions: Une dizaine de personnes ont été euthanasiés au Québec

Cette semaine, nous discutons des dix personnes décédées au Québec, ainsi que d’une nouvelle étude belge.

Archive des webémissions: Une dizaine de personnes ont été euthanasiés au Québec

Dans cet épisode de l’Euthanasie et l’incapacité, Amy Hasbrouck et Christian Debray discutent:

  • Une dizaine de personnes ont été euthanasiés au Québec
  • Le premier ministre Trudeau va forcer les libéraux de suivre la ligne de parti sur l’aide au suicide
  • Une étude montre qu’aux Pays-Bas, dans 66 cas d’euthanasie pour des raisons psychiatriques, 70% étaient des femmes

Veuillez noter que ceci n’est qu’un script et notre webémission inclut des commentaires additionnels.

UNE DIZAINE DE PERSONNES ONT ÉTÉ EUTHANASIÉS AU QUÉBEC

  • Selon un reportage sur les ondes de Radio Canada, dix personnes ont été euthanasiés au Québec depuis que le programme d’euthanasie a commencé il y a deux mois,
  • Le Ministre de la Santé Gaetan Barrette croit que le programme se déroule comme prévu.  Mais d’autres estiment qu’un manque de médecins désireux de participer, et l’ignorance au sujet du programme sont à l’origine des retards allégués.
  • Le Dr. Christiane Martel, président de l’Association québécoise des soins palliatifs estime que seulement 1% des médecins sont prêts à tuer leurs patients. Elle souligne que le soutien à l’idée de l’euthanasie n’est pas la même chose que d’être prêt à le faire.
  • Le médecin de soins palliatifs Dr. Louis Roy dit que certaines personnes qui font une demande ne répondent pas aux critères d’admissibilité.  Il estime qu’il faut cinq à huit heures, sur plusieurs jours, pour un médecin afin de poursuivre le processus avec le demandeur.
  • Les médecins ne veulent pas prendre le risque d’un statut juridique incertain de la loi, ou se trouver coincer avec ces demandes, selon le rapport.
  • Le Ministre Barrette dit que Québec va commencer une campagne d’information publique afin d’éduquer les gens au sujet du programme à la fin de Février.

LE PREMIER MINISTRE TRUDEAU VA FORCER LES LIBÉRAUX DE SUIVRE LA LIGNE DE PARTI SUR L’AIDE AU SUICIDE

  • Avant que le projet de loi soit même rédigé, le Premier ministre Justin Trudeau oblige les députés libéraux à voter la ligne du parti sur un projet de loi sur l’aide à la mort.
  • Il indique que le caucus doit voter pour respecter le droit que la Cour suprême constate dans la charte.
  • Les conservateurs et le NPD ont déclaré que leurs membres seront autorisés à voter selon leur conscience sur cette question controversée.
  • Traditionnellement de telles questions de conscience personnel sont laissés à chaque député.

UNE ÉTUDE MONTRE QU’AUX PAYS-BAS, DANS 66 CAS D’EUTHANASIE POUR DES RAISONS PSYCHIATRIQUES, 70% ÉTAIENT DES FEMMES.

  • Une étude a été publiée le 10 février dans le Journal de l’American Medical Association revue Psychiatrie, décrivant 66 cas d’euthanasie pour des raisons psychiatriques aux Pays-Bas entre 2011 et 2014. Parmi ces cas :
    • 70% étaient des femmes.
    • 55% avaient de la dépression, et la plupart avaient plus d’une condition psychologique, telle que des troubles de la personnalité, l’autisme, le SSPT ou l’anxiété
    • 58% avaient une autre maladie comme une maladie cardiaque ou le diabète.
    • 52% avaient déjà tenté de se suicider et 80% avait été hospitalisé.
    • 56% ont indiqué des troubles de la solitude ou d’isolement
    • Dans 41% des cas, un psychiatre a effectué l’euthanasie, mais dans 11% des cas, il n’y a eu aucune consultation psychiatrique indépendante.
    • Dans 24% des cas, il y avait un désaccord entre les médecins quant à savoir si l’euthanasie devait aller de l’avant.
    • Beaucoup avaient essayé différents traitements, mais certains avaient refusé des traitements pour leurs conditions.
  • C’est inquiétant que les autistes sont parmi ceux qui demandent, et reçoivent l’euthanasie.
  • Une des statistiques les plus troublantes est que 70% des gens euthanasiés étaient des femmes. On se demande pourquoi les hommes ne sont pas sélectionnés.
  • Les femmes tentent de se suicider trois fois plus souvent que les hommes, mais les hommes ont un taux d’achèvement du suicide plus élevé. L’aide au suicide semble avoir été conçu pour égaliser les chances.
  • Plusieurs chercheurs féministes qui se sont penchés sur l’aide au suicide estiment qu’il est particulièrement dangereux pour les femmes. Elles croient que les femmes demandent le suicide assisté, et il leur est accordé pour des raisons qui ont beaucoup à voir avec le sexe :
    • Les femmes sont censées se sacrifier pour le bien de leurs familles et leurs entourages.
    • Les femmes ont du mal à obtenir des soins de santé,
    • Les femmes obtiennent souvent un piètre soulagement de la douleur, et parfois des problèmes physiques sont pris pour des problèmes psychologiques.
    • Les femmes ont des taux plus élevés de dépression que les hommes.
    • Les demandes d’aide au suicide peuvent être un effort pour changer une situation oppressive.
    • Les attentes du rôle des sexes peuvent affecter la décisions du médecins d’accorder ou non la demande d’euthanasie.