Militants dénoncent sondage érroné

AVIS DE PRESSE                                                        8 octobre 2014

 

Contact :   Christian Debray (450-370-8195)

Amy Hasbrouck (450-921-3057)

 

LES MILITANTS DES DROITS DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP DÉNONCENT UN SONDAGE ÉRRONÉ

 

Les militants des droits des personnes en situation de handicap répondent a un sondage qui présent des défauts publié par un groupe qui favorise l’eugénisme médical des personnes vieilles, malades et en situation de handicap.

« Ce rapport ne devrait pas être perçu comme une approbation du suicide assisté, mais un exemplaire de l’effet de la discrimination sur quelques personnes en situation de handicap, » a déclaré Mme Amy Hasbrouck, directrice générale de Toujours Vivant-Not Dead Yet.

« Ipsos a parlé qu’à 94 personnes ayant une déficience, » dit Mme Hasbrouck.  « On ne peut pas prendre au sérieux leurs conclusions sur l’opinion de la communauté des personnes en situation de handicap. »

Les questions du sondage sont fondé sur des assomptions fautives; par exemple, les protections efficaces sont possibles.  Ils favorisent la confusion entre l’aide médical à mourir et les soins palliatifs, ainsi que la maladie terminale et l’incapacité comme critère d’admissibilité.

Le sondage est conçu pour renforcer l’idée discriminatoire que certaines personnes suicidaires méritent les services de prévention du suicide, bien que d’autres devraient être aidé à se tuer, d’après Mme Hasbrouck.

Le rapport ignore le rôle des soins palliatifs, les services en soutien de la vie autonome, et l’enlèvement des barrières aux bâtiments, aux transports et à l’emploi pour améliorer la qualité de la vie pour des personnes en situation de handicap.

« Ceux qui croient que la mort exprès est un choix raisonnable pour quelqu’un qui droit être manipulé et branché, sape notre dignité, » a dit Catherine Frazee, Professeur émérite à l’université Ryerson.  « Tous les états de la vie valent une protection. »

Buy essays online here. Our professional writers can help you with any written work!

Mme Hasbrouck est d’accord.

Tant que nous ayant des incapacités entendons constamment, en mot et en geste, que nous serions mieux mort que handicapée, ce n’est pas surprenant qu’il y en a beaucoup qui le croient. »

###